Equilibre de l'eau

Une étape à ne pas négliger !

Tous les produits nécessaires à l’équilibre de l’eau de votre piscine se trouvent ici ! Retrouvez nos conseils pour maintenir un bon équilibre de l’eau en suivant les 3 principaux paramètres ci-dessous.

Le pH ou Potentiel Hydrogène

Le pH est le paramètre de l’eau le plus important, car il influe directement sur votre confort de baignade et sur l’efficacité des produits de traitement et de désinfection de l’eau. Un pH idéal est compris entre 7 et 7,4. C’est dans cette fourchette qu’il faut maintenir votre pH ; Si celui-ci est trop bas ou trop élevé, vous vous exposez à des irritations de la peau et des muqueuses lors de vos baignades, et à une efficacité moindre des produits de traitement. Egalement, une eau avec un pH trop haut ou trop bas sur une durée prolongée peut détériorer l’équipement de la piscine : le revêtement, les pièces à sceller, les appareils de filtration ou encore la tuyauterie.

Vous l’aurez compris, le pH est à surveiller régulièrement, au minimum 2 fois par semaine en été. Si votre pH est trop haut : utilisez du pH -, à verser directement dans le bassin, devant les buses de refoulement, pompe de filtration en marche. Si le pH est trop bas, utilisez du pH + à verser également directement dans la piscine, filtration en marche.

Le TAC ou Taux d’Alcalinité Complet

Le TAC (ou taux d’alcalinité complet) représente le taux de carbonates et de bicarbonates dissous dans l’eau. C’est une valeur moins importante que le pH de l’eau, cependant, elle peut conditionner la valeur de ce dernier. Avec un TAC trop bas, le pH de l’eau aura tendance à bouger constamment, et sera très difficile à stabiliser. Dans ce cas, utilisez d’abord du TAC +, ou correcteur d’alcalinité afin d’obtenir la bonne valeur de TAC, avant de modifier le pH de votre piscine. Si votre TAC est trop haut : il faut brasser l’eau (nage, plongeons, fontaine, buses de massage, etc) afin de faire monter le TAC de l’eau. Le TAC doit être compris entre 80 et 200 mg/l, ou 8 et 20 °f.

Le TAC + se verse également directement dans la piscine, devant les buses de refoulement, filtration en marche.

Le Titre Hydrotimétrique ou taux de calcaire

Le TH, ou dureté de l’eau, représente le taux de calcaire présent dans l’eau. Ce taux doit être compris entre 100 et 250 mg/l, ou 10 et 25 °f. Si ce taux est plus bas, on dit que l’eau est trop douce. A l’inverse, un TH trop haut et l’eau sera trop dure.

L’eau potable en France à tendance à être considérée comme dure : il faudra donc, selon la région d’habitation, utiliser un anti-calcaire, également nommé séquestrant calcaire ou stabilisateur de calcaire. Celui-ci se verse directement dans la piscine. Laissez tourner la filtration le temps que le produit soit bien brassé, puis coupez-la pendant 24 heures. Passé ce délai, vous verrez un dépôt blanc qui s’est formé dans le fond de la piscine : c’est le calcaire de l’eau. Il faudra retirer ce calcaire manuellement. Pour cela, 2 solutions : utilisez une épuisette avec une maille extra fine pour extraire le calcaire de l’eau, ou évacuez-le avec un aspirateur de fond relié à la filtration de la piscine, en mode mise à l’égout.

Automatiser l’équilibre de l’eau de sa piscine

En fonction de la végétation avoisinant votre piscine, de sa fréquentation, de la qualité de l’eau, des produits de traitement utilisés, il peut être difficile de maintenir un bon équilibre de l’eau. Dans ce cas, pourquoi ne pas automatiser entièrement la régulation du pH de l’eau ? Un régulateur de pH se compose d’une sonde mesurant le pH de l’eau, et d’une pompe péristaltique injectant du pH moins directement dans le circuit hydraulique de votre piscine. Ainsi, plus besoin de mesurer régulièrement le pH, et de l’ajuster manuellement !

Vous recherchez un autre produit pour votre eau ?